Contact

Mairie de Villefranque

65 route de Saint-Pierre-d'Irube
64990 VILLEFRANQUE

Contact

Mairie de Villefranque

65 route de Saint-Pierre-d'Irube
64990 VILLEFRANQUE

Sites & curiosités

Route imperiale des Cimes

La route impériale des Cimes relie la ville de Bayonne à Hasparren, en passant par les communes de St Pierre d'Irube, Mouguerre et Villefranque. Cette route a été un chemin stratégique pour les troupes de Napoléon Ier qui l'empruntèrent pendant la guerre d'Espagne afin de rejoindre Saint Jean Pied de Port. La route des cimes présente de très beaux panoramas sur la chaîne des Pyrénées.

Mendiburua

La colline de MENDIBURUA propose un point de vue superbe sur le village et les Pyrénées.

Passerelle de la Nive

Date de construction: 2003.

Historique : A la fin du XIXe siècle, les agriculteurs passaient la Nive à gué, afin de rejoindre leurs terres. Suite à un dragage, le gué disparu, et les  agriculteurs se virent dans l’obligation de se rendre jusqu’à Ustaritz afin de traverser (soit 9 km). L’idée de bâtir un pont date du début du  XXe siècle, mais les projets furent stoppés à cause de la 1ere Guerre Mondiale. Le Syndicat Mixte Nive - Maritime a relancé cette idée  qui a abouti à la construction de ce pont en 2003, reliant Villefranque et Ustaritz. Ce pont est particulièrement utilisé par les marcheurs et les cyclistes qui empruntent le chemin reliant Bayonne à Ustaritz.

Descriptif : Ce pont possède une armature métallique posée sur un socle en béton. L’habillage est constitué de bois.

Accès : à l’ouest du bourg, près du chemin de fer. Propriété de la Commune.

Ponceau du chalet de l'île en pierre

Date de construction : 1600.

Historique : Ce ponceau a été bâti à cet endroit afin de réguler l’eau des barthes. Il est entièrement fait en pierres. Accès : Barthes de Quartier Bas

Monument aux morts

Date de construction: début du XXe siècle.

Historique et description: Ce monument commémore les morts de la première guerre mondiale. L’obélisque est surmonté par une stèle discoïdale. On remarquera  sur les différentes faces de l’obélisque, la croix de guerre gravée ainsi que des branches de laurier.
Des rajouts ont été faits afin de commémorer les morts de la Guerre d’Indochine et de la Guerre d’Algérie, Maroc et Tunisie. 

(lien vers la liste des morts : cliquez ici